Image à dessein

Kiss That Frog

Xavier-Aurélien Racine 01/04/2022

Jump in the water

Sweet little princess
Let me introduce his frogness
You alone can get him singing
He’s all puffed up, wanna be your king
Oh you can do it
C’mon [x6]
Lady kiss that frog

Splash, dash heard your call
Bring you back your golden ball
He’s gonna dive down in the deep end
He’s gonna be just like your best friend
So what’s one little kiss
One tiny little touch
Aaah, he’s wanting it so much
I swear that this is royal blood
Running through my skin
Oh can you see the state I’m in
Kiss it better, Kiss it better
(Kiss that frog)

Get it into your royal head
He’s living with you, he sleeps in your bed
Can’t you hear beyond the croaking
Don’t you know that I’m not joking
Aaah, you think you won’t
I think you will
Don’t you know that this tongue can kill
C’mon [x6]
Lady kiss that frog

Let him sit beside you
Eat right off your plate
You don’t have to be afraid
There’s nothing here to hate
Ah, princess you might like it
If you lower your defence
Kiss that frog, and you will
Get your prince [x2]
(Huh!)

Jump in the water, c’mon baby jump in with me
Jump in the water, c’mon baby get wet with me
Jump in the water, c’mon baby jump in with me
Jump in the water, c’mon baby get wet (get wet, get wet)

Kiss that frog, lady kiss that frog [x4]

Jump in the water, c’mon baby jump in with me [x3]
Jump in the water, c’mon baby get wet
(get wet, get wet) [x6]

Peter Gabriel

Image à dessein

Sledgehammer

Xavier-Aurélien Racine,

You could have a steam train
If you’d just lay down your tracks
You could have an aeroplane flying
If you bring your blue sky back

All you do is call me
I’ll be anything you need

You could have a big dipper
Going up and down, all around the bends
You could have a bumper car, bumping
This amusement never ends

I want to be your sledgehammer
Why don’t you call my name
Oh let me be your sledgehammer
This will be my testimony
Show me round your fruit cakes
‘Cause I will be your honey bee
Open up your fruit cakes
Where the fruit is as sweet as can be

I want to be your sledgehammer
Why don’t you call my name
You’d better call the sledgehammer
Put your mind at rest
I’m going to be-the sledgehammer
This can be my testimony
I’m your sledgehammer
Let there be no doubt about it

Sledge sledge sledgehammer

I kicked the habit (I kicked the habit)
Shed my skin (Shed my skin)
This is the new stuff (This is the new stuff)
I go dancing in, (We could go dancing in)
Oh won’t you show for me (Show for me)
I will show for you (Show for you)
Show for me (Show for me), I will show for you

Yea, yeah, yeah, yeah, yeah, yeah, I do mean you
Only you, you’ve been coming through
Going to build that power
Build, build up that power, hey
I’ve been feeding the rhythm
I’ve been feeding the rhythm
Going to feel that power, build in you

Come on, come on, help me do
Yeah, yeah, yeah, yeah, yeah, yeah, yeah, yeah, you
I’ve been feeding the rhythm
I’ve been feeding the rhythm
It’s what we’re doing, doing
All day and night, come on and help me do, come on and help me do

Images à dessein

Devenir peintre

André Malraux, que je ne porte pourtant pas dans mon coeur, a dit très justement que l’on devient peintre non pas en regardant un paysage mais en regardant un tableau. C’est exactement la même chose en musique : vous devenez musicien en écoutant de la musique. Dès lors, vous serez toujours dépendant d’une certaine tradition historique, et vous vous insérerez dans une culture qui vous a nourri. Par la suite, soit vous saurez extrapoler, soit vous ne ferez que reproduire ce que vous avez déjà entendu.

Entretiens avec Michel Archimbaud de Pierre Boulez

Images à dessein

Le constructeur

Il y a des formes qui appartiennent en commun à toutes les activités d’ énonciations, et les analyses de Pierres Boulez, […], j’en ai eu le sentiment constant, […] amorçaient sans cesse la découverte et l’exploitation possibles de ces formes générales extensives à la musique, au texte, à la peinture et au geste. […]  je le dirai […] en ce qui me concerne […], il s agit pour moi de la possibilité excitante […] de rêver mais de bien rêver une sorte d’organone de la modernité.

Cependant, c’est mon second point, ce sera très bref, […]. Que l’analyse soit une opération purement cérébrale, il faut le rappeler, c’est là une vue purement mythique, issue très précisément de ce vieux mythe français  qui oppose la «tête» et le «cœur» ou si ont veut renouveler le cœur ont dit l’essence.

Roland Barthes

Art: du Percept au Concept

John Baldessari

Selon Gilles Deleuze, il est possible de distinguer différentes modalités de l’expression traduites dans des langages spécifiques tels que le percept pour l’art, le concept pour la philosophie, les affects pour la musiques par exemple.

Les modalités spécialisées constitutives des pratiques de création tendent vers un produit déterminé. Ainsi, les objets répondent aux attentes des pratiques, et deviennent l’objet des “spécialistes” praticiens ou experts.

Dès l’ouverture de l’Académie Royale de Peinture et de Sculpture vers 1648 était envisagé un cycle de conférences permettant de constituer ces professions comme des actes libéraux, échappant ainsi aux principes des artisans, ouverts par la suite à des collectionneurs.

L’artiste se construit alors à l’image d’ un gentilhomme, constitutif du savoir de son temps, comme le furent Léonard de Vinci ou Albrecht Dürer.

Au dix-neuvième siècle, le système de représentation se fractionne, pour diverses raisons, laissant une plus grande place à une recherche de “style”, contrebalancée par une posture de l’artiste plus solitaire allant jusqu’à la représentation de l’artiste maudit.

Les diverses manières de voir se marient pour composer une représentation dont certains aspects sont renouvelés.

Une synthèse se constitue entre les diverses modalités de productions, mêlant ainsi leurs caractéristiques originaires prises comme des code de significations symboliques. Je renvoie ici à la vidéo publiée précédemment constituant le trait d’union entre Demachy et Richter par l’usage du flou.

La transdisciplinarité fait bégayer la production dans ses modalités d’expression donnant à voir un possible renouvelé, échappant par l’expression à la répétition.

John Baldessari représente une modalité de cette recherche, introduisant le concept dans le percept affirmant un détachement dans le décalage vis-à-vis des attentes d’un spectateur contraint à l’analyse.

Il importe alors de savoir où l’artiste place son œuvre pour connaître l’enjeu de son propos et le juger en fonction d’une proposition réelle plutôt que fantasmée.

Le Guernica de Rammstein

Guernica et Ramstein sont les représentations devenues symboliques de la violence qui s’abat sur des civils innocents. Cette violence est constituée de l’abattement soudain des forces aériennes sur des Hommes en proie à la destruction et à la panique. Les Allemands avec la guerre éclair à Guernica et les Américains avec l’accident de Ramstein ont été responsables de la mort donnée. Une différence fondamentale cependant, les premiers l’avaient planifiée et exécutée alors que les seconds ont commis une erreur.

L’enjeu de cette comparaison est qu’il révèle un aspect primordial de l’art, celui d’exprimer ce qui resterait un fait historique, et ainsi de nous y confronter comme à une réalité qu’ il nous devient impossible d’ignorer.

Guernica PICASSO

L’histoire veut que lors de l’exposition de la toile, un officier allemand ait demandé à Picasso : « C’est vous qui avez fait cela ? », et le peintre de lui répond: « Non, c’est vous ! »

Rammstein
Rammstein
Ein Mensch brennt
Un homme brule


Rammstein
Rammstein
Fleischgeruch in der Luft
Odeur de chair brûlée dans l’air
Rammstein
Rammstein
Ein Kind stirbt
Un enfant meurt


Rammstein
Rammstein
Die Sonne scheint
Le Soleil brille

Rammstein
Rammstein
Ein Flammenmeer
Une mer de flammes
Rammstein
Rammstein
Blut gerinnt auf dem Asphalt
Du sang coagule sur l’asphalte


Rammstein
Rammstein
Mütter schreien
Des mères hurlent
Rammstein
Rammstein
Die Sonne scheint
Le Soleil brille

Rammstein
Rammstein
Ein Massengrab
Un charnier
Rammstein
Rammstein
Kein Entrinnen
Pas d’issue


Rammstein
Rammstein
Kein Vogel singt mehr
Plus un oiseau ne chante
Rammstein
Rammstein
Und die Sonne scheint
Et le soleil brille

Cette violence de l’image peinte mais également chantée révèle et marque les esprits d’une situation d’horreur.

Rammstein, comme Picasso nous mettent face à la violence commise par des Hommes sur d’autres Hommes.

N’est ce pas également ce qui a été fait par Anselm Kiefer, avec ses photographies d’occupation, ou la réalisation de ses avion de plomb, symptomatique de la mélancolie.

C’est dans ce champ de résonnances que constitue un atlas thématique révélant un sens à donner à l’histoire par le biais de l’art .

Ces cris sont ceux d’une mise en garde à laquelle nous devons prêter attention