Image à dessein

Le septuor de Proust

Xavier-Aurélien Racine, 27/04/2024

Antoine Compagnon : Et l’analyse de la transformation de la sonate au septuor, à la recherche d’une forme plus complexe
Pierre Boulez : Même chose
Antoine Compagnon : vous n’y croyez pas non plus,
Pierre Boulez : il a dû entendre le septuor de Saint Sens, qui était très populaire à l’époque, et ça lui a donné l’ingéniosité, peut-être le chiffre, septuor, l’a attiré, parce que sept est un nombre impair qui approche de la perfection, du huit. Non je pense qu’il n’y a pas de différences du tout. Quand il dit qu’il y aura plus d’instruments, donc il y aura plus de couleurs. Très bien, mais on peut le savoir sans poser ni sept ni trois, ni un. Non, je ne suis pas du tout convaincu par ça. Par ce que quand il a parlé de musique, il faut qu’il parle de la musique, et lui-même était un musicien amateur, bien écoutez, pour confondre Reynaldo Hahn avec Debussy, quand même !
Antoine Compagnon : c’est ça aussi, vous parlez de son mauvais goût, il y a le mauvais goût de Proust.
Pierre Boulez : Ce n’est pas du mauvais goût, vous ne pouvez pas ajouter trois fraises à une pomme, il n’y a rien à faire, ça ne fait pas quatre.

Lire et relire Proust – Antoine Compagnon (2012-2013)

Image à dessein

La fosse aux bêtes

Xavier-Aurélien, Racine, 20/04/2024

Attendez-vous à tout, vous qui êtes proscrit. On vous jette au loin, mais on ne vous lâche pas. Le proscripteur est curieux et son regard se multiplie sur vous. Il vous fait des visites ingénieuses et variées. Un respectable pasteur protestant s’assied à votre foyer, ce protestantisme émarge à la caisse Tronsin-Dumersan ; un prince étranger qui baragouine se présente, c’est Vidocq qui vient vous voir ; est-ce un vrai prince ? oui ; il est de sang royal, et aussi de la police ; un professeur gravement doctrinaire s’introduit chez vous, vous le surprenez lisant vos papiers. Tout est permis contre vous ; vous êtes hors la loi, c’est-à-dire hors l’équité, hors la raison, hors le respect, hors la vraisemblance ; on se dira autorisé par vous à publier vos conversations, et l’on aura soin qu’elles soient stupides ; on vous attribuera des paroles que vous n’avez pas dites, des lettres que vous n’avez pas écrites, des actions que vous n’avez pas faites. On vous approche pour mieux choisir la place où l’on vous poignardera ; l’exil est à claire-voie ; on y regarde comme dans une fosse aux bêtes ; vous êtes isolé, et guetté.

Actes et paroles/Pendant l’exil, Victor Hugo

Image à dessein

Les Travailleurs de la mer

Xavier-Aurélien, Racine, 13/04/2024

Je dédie ce livre au rocher d’hospitalité et de liberté, à ce coin de vieille terre normande où vit le noble petit peuple de la mer, à l’île de Guernesey, sévère et douce, mon asile actuel, mon tombeau probable.

Les Travailleurs de la mer, Victor Hugo

Image à dessein

Les lunettes de Henri Bergson

Xavier-Aurélien, Racine, 06/04/2024

Supposons par exemple que je regarde un paysage a travers des lunettes colorées en bleu. Tous les objets me paraitront colorés en bleu et c’est aux objets même que cette coloration me semblera appartenir, et si je ne réfléchissais pas que je porte des lunettes bleues je dirais que cette couleur appartient aux objets eux-mêmes.
Et pourtant elle n’appartient qu’a mes lunettes. — De même nous apercevons les choses matérielles ou immatérielles a travers ce prisme qu’on appelle l’intelligence.
….notre intelligence altère et déforme bien des choses en les considérant.

Henri Bergson, Leçons d’esthétique Leçons de morale, psychologie et métaphysique P.33

Image à dessein

L’humanité de Henri Bergson

Xavier-Aurélien Racine, 30/03/2024

L’humanité gémit, à demi écrasée sous le poids des progrès qu’elle a faits. Elle ne sait pas assez que son avenir dépend d’elle.

Les Deux Sources de la morale et de la religion
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search