Images à dessein

Pierre Boulez à propos de Berg

Xavier-Aurélien Racine

Gilles Deleuze : Pierre Boulez à propos de Berg : «Ce qui est intéressant dans Berg par exemple, ce n’est pas qu’il ait conservé les grandes formes de la musique, mais qu’il les ait chargées de tellement d’ambiguïtés qu’elles prennent un autre sens et sont pratiquement détruites.

….

Un contenu musical qui soit un objet de destruction tout en chérissant l’objet qu’on détruit. S’il s’agit de Berg, on pense tout de suite à un cri de mort, un cri de mort musicalisé, à un cri de mort comme contenu proprement musical pris dans la forme de musique.

Un cri de mort, c’est celui de Lulu dans l’opéra de Berg, c’est celui de Marie dans Wozzeck de Berg».

Gilles Deleuze

Images à dessein

Compartiment C Voiture 293

Xavier-Aurélien Racine,

tu sembles si loin
si proche à la fois
dans l’ordre incertain
d’un silence bourgeois
voyageuse solitaire
entourée de mystère

les pages que tu lis
nous cachent ton regard
te cachent-elles aussi
qu’une guerre se prépare
voyageuse solitaire
entourée de mystère

est-ce que tu fuis dans ce train
quelque amant
qui chercherait à briser ton silence
est-ce que tu fuis dans ce train
quelque enfant
qui volerait ton indépendance

ton compartiment
reflète sans passion
ton comportement
de femme au salon
voyageuse solitaire
entourée de mystère

le soleil couchant
joue avec l’horizon
et tes sentiments
se cherchent une raison
voyageuse solitaire
entourée de mystère

est-ce que tu fuis dans ce train
quelque amant
qui chercherait à briser ton silence
est-ce que tu fuis dans ce train
des serments
prononcés lors d’une dernière danse

est-ce que tu fuis dans ce train
quelque amant
qui chercherait à briser ton silence
est-ce que tu fuis dans ce train
quelque enfant
qui volerait ton indépendance

Hubert Félix Thiefaine, Compartiment C Voiture 293