Conversation sur le mal

« L’être humain ne doit jamais cesser de penser. C’est le seul rempart contre la barbarie. Action et parole sont les deux vecteurs de la liberté. S’il cesse de penser, chaque être humain peut agir en barbare.»

Hannah Arendt

De l’ être à sa disparition, c’est dans le refus de mettre en lumière les causes au profit d’enjeux sociaux illusoires, que l’on engrange le processus de destruction renouvelé dans l’inaction de ceux qui portent la responsabilité de voir, de dire et de faire que les morts écoutent une vérité libératoire.
Des vivants aux morts, le dialogue s’engrange dans la mise en lumière des faits révélateurs;
A contrario la complicité au mal en induit sa caution, entachant de complicité ceux qui la porte.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Xavier-Aurélien Racine (13 octobre 2023). Conversation sur le mal. Apollon en scaphandre intergalactique. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/d3hf


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search